• Chapitre 18

    Stéphanie sens que Pierre commence à avoir chaud. Il a l'impression que son visage rougit. Cette situation est quand même très excitante pour lui. Mais Stéphanie ne voit pas son visage, elle lui tourne le dos. Le souffle de Pierre est un peu rapide. Stéphanie porte sa main gauche au visage de Pierre. 

    S: "Tu vas bien ? Tu es tout chaud ..."

    P: "Oui je vais bien, très bien même", il embrasse la paume de sa main "et toi ?"

    S: "Oui, je vais bien" et elle se retourne pour mieux le voir et le regarde. "Tu es beau. Tes yeux sont plein de vie"

    Pierre rougit, "ce n'est pas souvent que j'ai des compliments. Tu es une femme magnifique Stéphanie"

    Ils s'embrassèrent longuement. Le moignon de Stéphanie touche le corps de Pierre, mais elle ne s'en rend pas compte. Pierre le sent. Stéphanie ne se sent pas les mouvements qu'elle effectue. Il le sens sur son cou, son oreille. Son contact est doux, tellement différent d'une main. 

    Elle lui murmure, "enlève ton T-shirt ..." et Pierre s'exécute. 

    Elle parcoure son torse avec sa main et son moignon. Le souffle de Pierre est court. Il la laisse encore caresser son torse. Elle sa main sur son épaule, et elle dessine des ronds sur son ventre à l'aide de son petit bras. 

    Pierre chuchote, "Stéphanie tu m'excites"

    Stéphanie comprend que son petit bras lui fait du bien. Elle continue d'en jouer autant qu'elle peut le contrôler, et remonte vers le haut de son buste. Pierre caresse également son corps. Elle luui carasse le bras gauche, elle tremble un peu. Pierre lui caresse le ventre. Le bras de Stéphanie est trop court, elle n'arrive pas à toucher ses doigts. Pierre remonte sa main gauche et la pose sur son sain droit, sur la dentelle de son soutien gorge. Il le sent ferme et lourd. Stéphanie lui caresse la main, elle aime comme il la touche. 

    Lui aime également ça façon de le toucher,  "tu es très sensuelle ma belle"

    S: "Je peux te poser une question ?"

    P: "Oui bien sûr, tout ce que tu veux..."

    S: "Mon petit bras te fais de l'effet, ou bien je me trompe ?"

    P: "J'avoue oui. Un effet extraordinaire."

    S: "Ce n'est pas courant, mais c'est une bonne nouvelle " et elle lui sourit. 

    La main de Pierre est toujours sur son sein droit et son pouce caresse son téton. Le petit bras de Stéphanie caresse le visage de Pierre, puis son bras, puis sa taille.  Elle l'embrasse et le serre fort contre elle avec son coude qui enlace son cou. Pierre sent la dentelle de son soutien gorge sur son torse et sa poitrine qui s'écrase. Ce moment est merveilleux, plein de tendresse et de désirs retenus. 

    Stéphanie commence à fatiguer, le fantôme de son bras l'embête un peu. Elle arrête de jouer de son petit bras. Elle a perdu le peu de sensation qu'elle avait. Elle essaye de poursuivre de la main gauche. Pierre prend son petit bras et le porte à sa bouche. Il embrasse le bout de son moignon, puis le suce tendrement. Stéphanie tremble un peu. Elle le voit faire ces gestes si tendres, mais elle ne les ressent pas beaucoup. Pierre ne s'en pas compte immédiatement. Stéphanie ferme les yeux, fais une petit grimace de douleur comme au café la veille, puis lui murmure:

    S: "Continue, encore" et elle souffle. 

    Elle aime ce qu'il fait, elle voudrait que ça dure, le plus longtemps que son corps le lui permet. Pierre continue à sucer ce petit bout de bras tandis que sa langue le lèche. Ses mains caressent son corps, prennent sa lourde poitrine. Leurs souffles sont courts. 

     

    « Chapitre 17Chapitre 19 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :