• Tu sous-entends quoi ?Quand tu dis que les personnes sont "heureuses" d'apprendre que tu es devotée, tu sous-entends quoi ? :)

    Je ne saisi pas vraiment: les personnes sont-elles heureuses parce que tu es devotée, ou heureuse parce que tu leur faire part d'une confidence profonde et sincère ?

    Je parle ici principalement de personnes handicapées. J'ai l'impression qu'en apprenant que des personnes valides sont attirées par elles les rassure. Malheureusement c'est parfois mal interprété. Certaines personnes handicapées me disent qu'elles sont heureuses d'appendre que je pourrais être attirée par elles grâce à leur handicap, et traduise que ça va aller tout seul. or il faut bien savoir que le handicap n'est qu'un plus qui s'ajoute au reste de la personnalité, du caractère, de la vie, du physique, ... Toutes les personnes handicapées ne m'attirent pas, et ça n'est pas parce qu'une personne est handicapée que je vais forcément avoir une bonne relation avec elle.

    Donc quand je dis qu'elles sont heureuses, je ne suis sans doute rien de plus qu'un rayon de soleil dans leur journée ... 

     

    You speak English ? Here it'i translated: Download - I answer you


    votre commentaire
  • J'ai lu que tu avais des cycles, à quoi penses-tu lorsque tu es très excitée ?Le niveau ultime d'excitation je ne l'atteint pas souvent. Simplement parce que la vie ne me le permet pas. Tout d'abord parce qu'une phase du cycle est imprévisible. Ensuite une fois que la phase forte est là, je suis rarement dans les bonnes conditions pour en profiter. Je n'ai jamais la paix pour regarder un film, des photos, ou écrire mes ressentis. Me coucher, rien faire, et juste en profiter, impossible aussi, les gens se demandent si je ne suis pas malade. Alors bien souvent je dois minimiser mes hardeur et essayer de vivre normalement, mais ça n'est pas facile. C'est comme si je devais essayer de diviser mon cerveaux en 2 parties. Une qui est d'office occupée par mes idée de devotée, et une autre que je dois utiliser pour vivre de manière normale, c'est à dire parler avec les gens, réagir à ce qu'on me dit, continuer de manger, ... Bref je ne peux pas m'arrâter de vivre, sinon les gens pensent qu'il y a un problème. Et je n'ai pas envie d'expliquer que je suis simplement en train de prendre mon pied en secret devant eux. Sinon les rares fois où j'ai l'occasion d'en profiter, je peux t'expliquer comment je le vis. Souvent j'imagine de petites histoires. Des histoires où interviennent un homme handicapé qui vit une belle histoire d'amour avec une fille devotee. Ensuite ce qui est excitant, ce sont les ambûches que provoque le handicap. Example: un escalier infranchissable, un transfert plus compliqué, une douleur due à diverses causes (maladie, blessures, ...). Il est très rare que je m'imagine comme la fille devotee. C'est un peu comme une masturbation du cerveau, et je dis bien du cerveau car je n'ai pas besoin de me toucher physiquement pour ressentir les sensations. Ensuite, dans mes fantasmes l'hommes est souvent handicapé à la suite d'un accident, et plutôt du type paraplégique de tétraplégique. Ensuite j'aime imaginer différents éléments qui caractérisent le handicap: maison de plein pied, aide soigante, kiné, chute du moral, manque de confiance en soi, puis un homme battant qui veut mordre dans la vie malgrés les ambûches. J'aime imaginer le monde idéal, où l'on pourrait aller au cinéma sans se poser de question, où les aides seraient naturelles et sans coût exorbitant.

    You speak English ? Here it'i translated: Download - I answer you


    1 commentaire
  • Lorsque tu vois une personne en fauteuil roulant qui te plait, quelles pensées as-tu ? Avant toute chose, je sais qu'il y a un article sur mon site qui répond un peu à ta question, mais peut-être l'as-tu déja lu: http://devotee87.eklablog.com/un-handicape-ca-provoque-quel-sentiment-pour-une-devotee-a47044801 Sinon, personnellement je dirais que j'ai d'abord très envie de le regarder, de l'analyser, de l'admirer. Puis quand je sens qu'il va "m'échapper", qu'il va s'en aller, disparaître de mon champs de vision, je voudrais arrêter le temps pour continuer à l'admirer jusqu'à plus soif. Puis si je commence à rêver, à me dire que ça serait génial qu'il me parle. Et puis je me demande ce que je lui dirais bien, et je me rend compte que le silence serait déja magnifique. Juste le fait de savoir qu'il est là à côté de moi et qu'on est tous les deux. Mais je ne ressens aucunes pulsions sexuelles, pas vis-à-vis de lui en tout cas. Je sens bien mon sex se réchauffer, mais je n'ai nullement envie de l'embrasser, ni même de le toucher. Juste l'envie d'en profiter de manière toute simple.

    You speak English ? Here it'i translated: Download - I answer you


    2 commentaires
  • Durant votre vie, êtes-vous à la recherche de fauteuils roulants?Non, je ne cherche pas uniquement des hommes en fauteuil roulant. Tout d'abord parce que j'ai un petit ami. Et puis, parce qu'en ce moment, pour moi, le devotisme, est une surprise à chaque coin de rue. Et je pense que si je pouvais avoir un handicapé pour me satisfaire, je ne pense pas que ça me ferait beaucoup de plaisir. Ce qui est passionnant, c'est l'inconnu, l'aventure et la découverte. Et ce n'est pas parce que la personne est handicapée, qu'il me conviendra forcément. C'est un détail qui est souvent négligé. Mais c'est comme si vous disiez que vous aimez les garçons aux yeux bleus, ce n'est pas pour ça, que vous tomberez inévitablement amoureuse d'un garçon aux yeux bleus. Il doit également posséder d'autres qualités, et si en plus il a les yeux bleus, alors il est parfait (ou presque).
    Eh bien pour moi c'est la même chose, si un jour je rencontre un gars sympa, que nous nous entendons bien ensemble, et qu'en plus il est handicapé, alors il pourrait être vraiment chouette pour moi.

    You speak English ? Here it's translated: Download - I answer you


    1 commentaire