• L'explication: la recherche de la personne qui nous complète le mieux ...

    L'explication: la recherche de la personne qui nous complète le mieux ...« J'ai lu un livre étonnant intitulé «L'intimité et la solitude» où, vers la fin, l'auteur parle de désirs et de sexe et d'intimité, dans ce contexte, elle a écrit quelque chose de tout à coup m'a donné l’impression de me reconnaître et je pensais que c'était en quelque sorte approprié pour nous dévotee. Bien sûr, l'idée n'est pas LA preuve, mais m'a donné une autre idée qui expliquerait les raisons pour lesquelles je suis un devotee.

    Stephanie Dowrick (l'auteur) écrit «L’ intérêt obsessif dans votre propre look ou celui d'autres personnes (on peut ajouter ici, les attributs physiques), les biens matériels, est en général le symptôme d'un manque de confiance en soi, et le véritable pouvoir de « l’un va avec l’autre ». Le désire de la richesse de quelqu'un d'autre ... peut aussi exprimer l'envie ou la conviction que grâce à l'ajout à votre vie de ces actifs, votre vie pourrait être sensiblement plus sûr, ou de plus admirable que tout ce que vous pourriez gérer vous même ... Remplis-moi, il plaide. Versez-vous en moi parce que je suis vide (personnellement, je pensais que ces deux dernières lignes étaient magnifiquement et si succinctement écrite) (c'est moi qui souligne). Elle ajoute que «pourquoi quelqu'un mettrait l'accent sur  le cul plutôt que les seins ou les lèvres ou le porte-monnaie, ajoute une touche d'individualité au scénario, mais, fondamentalement, le jeu reste le même. Hors de mon manque de plénitude, je me concentre sur une partie de vous "

    Ainsi, au risque de paraître tourner en rond, je suis un devotee parce qu'il ya quelque chose qui manque dans ma propre personne, dont le côté paraplégique (que j'ai trouvé) remplit. Dans le même temps cependant, l'auteur affirme aussi que ce que nous désirons, c'est une indication de ce que nous voulons pour nous-mêmes, et alors que je suis catégorique que je ne suis pas un wannabe (n'en déplaise à ceux qui le sont), je ne peux pas m'empêcher pense à quel point la vérité est là pour ce qu'elle a écrit? Serait-il possible que les devotee autoproclamés aient seulement un tout petit peu de "wannabeisme" en eux?»

    « Très belle citation. Même si je peux comprendre pourquoi quelqu'un moins fortuné serait à la recherche de la richesse chez un partenaire, je ne comprends toujours pas pourquoi je veux être avec un homme en fauteuil.

    Pour moi, ce n'est pas si simple à saisir.

    Je veux dire, je sais comment ça doit être d'être avec votre parfaite moitié, votre âme sœur, quelqu'un qui vous complète. Mais pour moi, ça pourraient aussi bien se produire avec un valide.

    Tout ce que je sais, c'est que ça doit être un désir (sexuel) au plus profond de moi-même et honnêtement, j'ai arrêté de chercher une raison. »

    « Cela mérite tellement de réponses. Je m'attendais à ce chœur de « sans issue » mais je trouve intéressant que de toutes les dévotee qui se sont connectés depuis que vous avez publié ce billet, vous ont donné une réponse.
    Donc, j'ai été moi-même envisagé une réponse. Le problème est que ce que j'ai à dire, je l'ai déjà dit. Mais pour ce que ça vaut, je vais me répéter maintenant. Si plus personne ne poste de messages parce que le sujet dont nous discutons a déjà été abordé depuis 2006 (début du forum), alors cet endroit est mort.

    Je ne connais pas la relation exacte entre TIRIC (Trouble Identitaire Relatif à l'Intégrité Corporelle) et le devotisme. Mais de toute évidence, il ya une relation étroite. Le fait est que devotisme et TIRIC vont main dans la main, comme en témoigne l'énorme pourcentage de personnes qui souffrent des deux à la fois. Il a été effectivement fait des recherches à ce sujet (mes excuses à ceux qui m'ont vu ce post avant):

    L'explication: la recherche de la personne qui nous complète le mieux ...En 1996, un professeur auxiliaire de travail social à l'Université de Loma Linda en Californie a fait sa thèse de doctorat sur acromotophilia (le terme clinique pour "devotisme", même si je déteste ce mot). Dans une enquête auprès de 50 fidèles, 25% d'entre eux ont souhaité l'invalidité, ils ont été attirés. Cette information se trouve à la page 213 de l'ouvrage Better Than Well: American Medicine Meets the American Dream par le Dr Carl Elliott. Il ya un chapitre entier est consacré à TIRIC dans ce livre, et il parle de devotisme ainsi.
    Désir d'amputation d'un membre: paraphilie, psychose, ou un nouveau type de trouble de l'identité d'une étude menée en 2004 par le Dr Michael B. Premier du Département de psychiatrie de l'Université de Columbia. (Il a conclu qu'il s'agissait d'un trouble de l'identité, d'ailleurs). Dans une étude de 52 sujets, 87% des personnes désirant l’amputation ont déclaré avoir été sexuellement attiré par les personnes amputées.
    Nous ne voyons pas beaucoup cela ici, pour plusieurs raisons auxquelles je peux penser.
    Par expérience personnelle, de nombreuses personnes TIRIC que je connais sont des dévots, mais peu d'entre eux sont des femmes. Et le TIRIC les mange plus que le devotisme. Les dévotees avec TIRIC que je connais personnellement sont beaucoup plus actives dans les milieux TIRIC.
    L'autre est que les devotees qui postent ici qui ont des tendances wannabe ne le disent pas (car il y a des personnes handicapées sur le forum, et elles ne veulent pas déplaire?). On m'a dit en privé et je ne vais pas divulguer les noms. Eric vient de me signaler que, au début de ce conseil, il y avait beaucoup plus de discussions sur TIRIC (ils ont juste appelé "wannabe" à l'époque, mais je déteste le terme!) et des prétendants, et la discussion était beaucoup plus ouverte. J'ai même été surprise de constater que les dévotees que j’avais uniquement connues en tant que devotee, ont finalement admis qu’elles ont eu des envies de prétendant. Puis, quand les personnes handicapées se sont présentés, tout s’est tu. Je peux comprendre pourquoi, compte tenu de la controverse j'ai été personnellement impliqué quand je me suis montrée au grand jour.
    Mais juste pour être clair, je ne dis pas que tous les dévotees ont latente TIRIC. Je ne sais pas. Ma théorie personnelle est une cause sous-jacente à de multiples manifestations possibles. Mais je ne suis ni un neurologue ni psychiatre. Ce que je sais c'est que la combinaison des deux est plus fréquente que ce qui apparaît sur ce forum, et ils sont très étroitement liés. »

    «C'est très intéressant. Je ne connais pas beaucoup de choses à propos de du TIRIC à l'exception des petits morceaux que j'ai lu et ce que j'ai personnellement rencontrés avec une relation précédente. Il s’était avoué "wannabe" et un dévotee de femmes amputées. Je ne prétends pas comprendre l'angoisse que lui,  vous, et bien d'autres ressentent, mais je l'empathie. »

    You speak English ? Here it's translated: Download - The explanation - the search for the person who best completes us

    Sources: http://paradevo.proboards.com/index.cgi?board=devs&action=display&thread=1248

    « Vous y pensez combien de fois par jour ?Quand as-tu découvert pour la première fois que tu es une dévotée ? »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :