• Un "dev-day" ou pas ?

    Un "dev-day" ou pas ?« Certains jours sont juste, tout simplement ... écrasants. On dirait que ça vient par vagues de rêves aux pensées. Je voudrais pouvoir tout comprendre, ce qui rend certaines journée un « dev-day » (une journée avec des pensées de devotee) et d'autres pas.» 

    « Je pense que c'est complètement aléatoire. Une minute il n’y a rien, puis je vais tomber sur quelque chose qui met en route, et je vais être obsédé pendant des semaines. »

    « C’est pareil pour moi. J'ai passé des semaines sans une pensée de devotee et puis tout d'un coup, ça devient hors de contrôle, comme ces derniers temps j’y pense tout le temps. »

    « Moi aussi. C’est le néant et puis quelque chose (ou quelqu'un!) va le déclencher et je suis un peu obsédée. Comme en ce moment, je poste tous les jours sur ce forum. En fait, je me demande si c'est lié à mes cycles menstruels en quelque sorte. »

    « C’est exactement pareil pour moi. Je peux passer des années à  y penser à peine et puis je suis obsédé pendant des semaines, des mois. Étrange »

    « Je suis d'accord avec ça aussi. C’est est toujours là. J'ai toujours l'attraction, mais il peut se passer un long moment sans y penser, puis tout d'un coup je vais en être hantée. Je sens que je suis un peu moins obsédée pour le moment, depuis que j’ai admis mes sentiments devotee. »

    « Pour moi, c'est à la fois complètement aléatoire mais aussi très lié à mon cycle menstruel.
    Ca peut se déclencher à tout moment et déclencher un peu comme une frénésie de devotee, mais je trouve aussi que si j’ai une période où je me sens un peu plus vive,  en général il y a des conséquences et j’ai des périodes devotee encore plus importantes.
    Parfois, c’est écrasant. Parfois il y a des bas. Souvent, c'est quelque part entre les deux.»

    « Certains jours le sentiment est fort et d’autres il ne l’est pas. Quand c'est mauvais c’est mauvais. Vous ne pouvez prendre qu’un jour à la fois. Une douche froide aide! »

    Mon avis: Personnellement je ne me sens pas passer en une minute d’une extrême à une autre. En général, c’est en me levant le matin que je peux dire comment mon cerveau va être dirigé ou non pas des pensées de devotee. Souvent je ne me rends pas compte que je suis une devotee. Je vis normalement, et c’est quand un homme en fauteuil roulant me croise que je me rends compte qu’il ne me laisse pas indifférente. Mais le fait de la croiser ne va pas tout à coup me plonger dans des idées chaudes. Par contre, les matins où je me lève avec ces pensées là, sont souvent signe d’une longue journée. Tout d’abord parce que la majorité de mon cerveau est obnubilé par ces idées et que j’ai beaucoup de mal à penser à autre chose, ensuite parce que je dois me forcer à vivre « comme les autres », continuer à parler avec eux même si je voudrais pouvoir me fermer dans ma bulle. Souvent, ces jours-là je vais me coucher plus tôt pour avoir mon moment de solitude et en profiter pleinement à ma manière.

    You speak English ? Here it's translated: Download - A dev-day or not

    Sources: http://paradevo.proboards.com/index.cgi?board=devs&action=display&thread=1421

    « Quand as-tu découvert pour la première fois que tu es une dévotée ?The principle »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :