• Vous y pensez combien de fois par jour ?

    Vous y pensez combien de fois par jour ?"A quelle fréquence avez-vous des pensées de dévotée?
    Tous les jours? Une fois par semaine? 10x par jour?

    Quand j'étais plus jeune, je ne me rappelle pas avoir eu des pensées ou des ressentiments aussi suouvent, ni aussi fort.
    Parfois j'ai ce genre de pensées un jour, ou plusieurs fois par jour.
    Plus je vieillis, plus elles sont fréquentes."

    "Ca dépend, vraiment. Certains jours, je n'ai pas une seule pensée. Le plus souvent, si j'ai vu un «déclencheur» (film, ou lu quelque chose ou parlé avec quelqu'un du sujet). Donc, si nous prenons une enquête, je dirais peut-être une ou deux fois par semaine pour le moment. Il y a eu des périodes dans ma vie où j'y pensais 10 fois par jour, voire plus (si j'ai été activement impliqué dans une relation avec un paraplégique ou plus.)"

    "Depuis que je suis avec un homme en fauteuil roulant (même si c'est une relation à distance), est-ce que cela signifie que j'ai des pensées de dévotée à chaque fois que je pense à lui? Et puis quand j'ai du temps libre je consulte le forumdonc je pense que ça fait pour bonne quantité de temps passée sur la question.
    Cependant, je pense que avant que je réalise cette attraction pour le handicap, mes pensées étaient plus réprimées. Je me sens plus ouverte, plus indulgente à présent face à ces sentiment qu'à l'époque."

    "Je pense que j'ai presque tous les jours des pensées de dévotée, peut-être une ou deux fois par jour. Moi aussi, plus je vieillis, plus elles sont fréquentes, même si j'ai encore des périodes où elles sont pratiquement inexistante pendant un certain temps. J'ai déjà eu une réaction de forte dévotion à chaque fois que j'ai vu le type en fauteuil que j'aime. Maintenant que j'y suis d'avantage consacrée, ça ne m'arrive plus. Ca n'a rien de comparable, très grave de fait, et non-dévotée. C'est quelque peu déconcertant, car toute ma vie j'ai eu cette réaction forte vis-à-vis des fauteuils roulants. Je ne peux même pas analyser ce phénomène, et sans doute que je ne le veux pas!  Mais ça revient toujours dans mes pensées et mes fantasmes et quand je lis sur YouTube."

    "Au moins 2 ou 3 fois par jour. Quand je suis dans le «stade insensible", je pense à mon dévotée parce que je me demande ce qui ne va pas chez moi parce que je ne suis pas la même (je sais, c'est vraiment tordu!)
    Mais, dans les jours normaux, je pourrais dire que j'y pense 3 ou 4 fois par jour."

    "Ca dépend vraiment de la journée, et où je suis dans le cycle de dévotée. Même si je suis préoccupé par d'autres aspects de ma vie ou si je rencontre des «déclencheurs» dans ma journée.
    [...]

    Quand je pense à des hommes en général j'imagine souvent un homme en fauteuil roulant.
    Donc, en résumé, ma réponse serait "assez régulièrement"."

    "J'ai récemment commencé à fréquenter un homme en fauteuil, et je me surprends à penser à lui tout le temps. Mais je ne pense pas que c'est nécessairement des pensées de dévotée. C'est juste lui comme un ensemble ... Avec ce gars, c'est étrange, je ne pense jamais au sujet de sa chaise quand je me retrouve à rêver. Peut-être que le trouver atténuer mes sentiments de dévotée??"

    Mon avis: Certains jours je voudrais pouvoir y penser toute la journée, comme une détente, une façon de m'évader, et RIEN ! Et puis d'autres jours, il faudrait que je sois calme (en société), et le moindre petit détail de handicap m'excite. Mais en règle général, quand je suis seule le soir, avant de m'endormir, j'y pense beaucoup, ça me détend. Sinon, il est vrai qu'un élément déclencheur peut amener à avoir besoin d'en parler. Mais pour moi, avoir des pensées de dévotée, c'est d'abord une manière de me faire plaisir, de me détendre. Ainsi, quand je suis dans une période trop stressée, je n'arrive pas à provoquer, ni a jouir, de pensées de dévotée. Et puis lors de période plus calmes, en vacances, je passerais bien ma journée à y penser. Donc en ce qui me concerne, c'est un peu "tout ou rien".  

    Source:http://paradevo.proboards.com/index.cgi?board=devs&action=display&thread=1296

    « Le plus douloureux, c'est quand on en guérit. L'explication: la recherche de la personne qui nous complète le mieux ... »

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :