• Lettre à H

    Lettre à H"Je me réveille je pense à toi. Encore sommeil je pense à toi. Sur les trottoirs je pense à toi. Sur les boulevards je pense à toi. Je suis désolée je pense à toi. Presque obsédée je pense à toi. Dépossédée je pense à toi. Sur toutes les routes je pense à toi. Si je m’écoute je pense à toi. 

    Tu m'as laissée comme un animal en chaleur, obsédée à m'en rendre malade. La chaleur monte en moi. Je ne peux rien faire pour l'arrêter. Tu as allumé la mèche. Je n'arrive plus à l'éteindre, j'ai besoin de toi. J'ai envie de tes roues. Me rabattre sur un livre, sur des vidéos, des photos ? Ben non, ça n'est pas pareil. Assouvir l'esprit ne me suffit plus. Il me faut assouvir le corps. J'ai besoin que tu me touches. J'ai besoin d'entendre ta voix. J'ai besoin que tu me surprenne avec tes petits gestes volés. Les photos ne suffisent plus non plus, je veux te voir tout en entier. Je veux te voir chez moi, avec moi. J'ai besoin d'être contre toi. Je veux sentir nos peaux se toucher. J'ai cette envie folle sans cesse qui me hante, celle de te prendre dans mes bras, te serrer tendrement contre moi. Sentir la douceur et la tendresse de ta peau venir se caresser contre moi... Tes cheveux qui viennent me chatouiller le bout, mais j'aime tellement ça, y glisser mes doigts dedans et te faire ronronner de plaisir... Juste l'envie d'être rien que toi et moi. J'ai une envie folle de toi, de vivre ces instants sans loi, tes caresses à en devenir folle par tes mains qui sont si douces. J'ai envie de te couvrir de baisers, t'embrasser, te faire gémir sans arrêter.

    Les souvenirs me submergent. Mais tu n'es pas là ... Ma tête va exploser, mon corps est brûlant. Je me force à ne plus penser à toi pour ne pas craquer. Je ne compte même pas les jours qui me séparent de nos retrouvailles. Au début c'est si loin, que ça m’attriste, mais plus les jours passent plus le manque est intense. Les jours sont toujours plus long sans lui. J-5, courage il n'y a plus tout. Des idées érotique envahissent mon esprit.

    Mes bras sur mon corps se referment. Comme j'ai soudain besoin de ta présence, envie de ta voix, envie de ce désir que tu as su provoquer en moi. Envie de me laisser aller contre toi. Envie de tes lèvres si douces, envie de ton torse que je pourrais humer jusqu'au vertige, mais tu es loin, et mon corps proteste contre cette faim, qui quémande la chaleur de tes mains. Ces envies qui deviennent de plus en plus forte chaque jour. J'ai envie de tes lèvres, se posant sur les miennes, frôlant doucement la naissance de ma gorge. Je sens mon corps en fièvre, ce désir qui brule de plus en plus fort. J'ai envie de sentir les paumes de tes doigts, frémir d'impatience sous la douceur de ton corps, sentir chanter toutes les fibres de ma peau, que tu me fasses plaisir encore et encore... Je sens en moi ce désir qui me vrille les reins. Je soupire, je me tourne, j'appelle tes mains. Imagines-tu mon impatience? Les yeux fermés, je t'attends, je t'imagine à nouveau, doucement, inconsciemment, mon corps vers toi, se tend, mime l'amour en de doux va et viens de mon bassin. J'ai faim d'amour, affamée de tes mains... et je t’attends, brulante, en vain, laissant mon corps se rebeller contre cette faim, que tu lui impose. Soudain, lui refusant le soulagement de ma main, car ce n'est pas mon désir que je veux, c'est le tien... La nuit m'a emportée, tendrement, laissant une larme de regret s'écouler doucement, que tu ne verras pas, laissant le sommeil m'emporter, laissant mon corps s'apaiser... sans toi.

    Mais dans quel état vais-je être le jour-J ? J'ai envie de ... J'ai envie de tout revivre d'un coup, d'un seul. Tout ressentir à nouveau. A nouveau rien que tout les deux. Rien que nous. Nous est nos envies, nos désirs, nos secrets, notre compatibilité atypique mais tellement parfaite. "

    H m'est revenu. Et finalement une explosion d'émotions douces et légères. Il était à nouveau là, tout simplement. Tout simplement comme avant. Et l'on s'est retrouvé pendant des heures et comme avant le temps a filé trop vite. Et comme avant, VIVEMENT LA PROCHAINE FOIS!

    « "You touching my mind and it setting my body on fire"

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :